therapie par repositionnement d’une petite molécule testée en clinique

Dorphan développe un traitement de la gangliosidose à GM1 et de la mucopolysaccharidose IVB exploitant une petite molécule qui a déjà fait l’objet d’études cliniques chez l’homme dans une autre indication thérapeutique.

Dans de nombreux cas, des mutations génétiques dans les enzymes lysosomales conduisent à un mauvais repliement et à une déstabilisation des protéines qui sont dégradées au lieu d'aller dans les lysosomes pour exercer leurs fonctions enzymatiques. En l'absence d'enzymes lysosomales, les débris cellulaires s'accumulent, produisant des dommages progressifs menant à la maladie. Le composé développé par Dorphan empêche une dégradation prématurée des formes mutées de la bêta-galactosidase, ce qui favorise leur transport dans les lysosomes où elles peuvent exercer leur fonction.

reticulum endoplasmique

Avantages

Les traitements actuels, comme la thérapie de remplacement enzymatique, ne sont disponibles que pour un petit sous-ensemble de maladies de surcharge lysosomale et n'ont pas démontré d'efficacité dans le traitement des symptômes neurologiques, du fait de l'accessibilité tissulaire et de la pénétration cellulaire limitées dans le cerveau et d’autres organes pouvant être affectés. Les os et le système nerveux central sont difficilement atteignables pour les protéines thérapeutiques de grande taille. La thérapie par réduction de substrat, qui a déjà été exploitée pour la maladie de Gaucher, est une autre solution thérapeutique pouvant être développée pour les maladies de surcharge lysosomale, ainsi que la thérapie génique pour laquelle plusieurs programmes sont actuellement à un stade précoce de développement. La stratégie développée par Dorphan offre de nombreux avantages:

  • Biodisponibilité par voie orale
  • Distribution dans les organes cibles (c.-à-d. le cerveau et les os)
  • Absence d'immunogénicité
  • Potentiel pour des thérapies combinées